13 techniques pour ne jamais abandonner 15


13 techniques pour ne jamais abandonner



La principale raison qui fait que les gens n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, c’est qu’ils abandonnent trop tôt.

Ca peut être n’importe quoi, mais souvent le schéma est le même : vous n’avez pas obtenu ce que vous vouliez alors vous avez abandonné.

Arrêtez d’abandonner !

La persévérance est de ces qualités qui font la différence dans une vie.

Une qualité, ce n’est pas de l’inné. Etre droitier, c’est inné, ça ne s’apprend pas. La persévérance, ça s’apprend. Poursuivre ses efforts et ne pas abandonner, c’est ce qui fera la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui abandonnent.

Voilà quelques techniques pour apprendre à être persévérant et vous aider à ne pas baisser les bras à la prochaine difficulté.

 

1-    Faites du sport

Ca peut paraître surprenant comme premier conseil pour ne pas abandonner. Mais sortir faire 1 heure de footing va combiner 2 actions positives. Il vous faudra être persévérant et prendre sur vous-même pour aller au bout, malgré la fatigue et en plus, ça vous aérera l’esprit.

Vous pouvez aussi faire une séance de musculation en salle. Sortez, bougez. Faites quelque chose de différent. Dépassez-vous physiquement.

Vous avez là l’occasion de découvrir des limites physiques, de persévérer quand ça devient difficile. Vous allez découvrir que ces limites, c’est vous qui vous les aviez arbitrairement fixées avant même d’avoir essayé et qu’il est possible de les dépasser

Qu’est-ce que vous attendez pour faire du sport ?

 

2-    Inspirez-vous des exploits des autres

Qu’est-ce que vous êtes capable de faire ?

Vous êtes une personne parmi tant d’autres. Alors profitez-en, inspirez-vous des autres.

Si vous sentez que vous ne pouvez pas faire quelque chose, regardez ce que peuvent faire les autres. Les gens qui font des choses extraordinaires vont vous rappeler ce qu’un humain peut faire.

Regardez quelqu’un faire quelque chose qui semble impossible. Croyez-moi, ça devrait vous donner envie de réessayer là où vous vous êtes dit que c’était impossible.

Vous voulez une preuve que rien n’est impossible, même pour des gens normaux ? Regardez simplement simplement ce qu’ont fait les autres lorsqu’ils avaient votre âge.

 

3-    Trouvez la bonne musique

La musique peut vous donner un peu d’élan supplémentaire.

Trouvez la musique qui pour vous est associée au dépassement de soi, qui booste votre énergie.

Habituez votre cerveau pour qu’il reconnaisse cette musique comme étant celle qui doit vous aider à franchir un obstacle.

Lorsque vous faites face à une difficulté, mettez vos écouteurs, montez le volume et défoncez tout.

La mienne, c’est Daybreak, la bande son de la dernière pub GoPro.

 

4-    Gravissez une montagne

Lorsqu’on se tient debout au sommet d’une montage, qu’on contemple le paysage qui nous entoure, on se sent plus fort.

Mettez-vous au défi et montrez-vous de quoi vous êtes capables.

Lorsque les temps deviendront difficiles au font de la vallée, vous vous souviendrez que vous avez déjà réussi à monter tout là-haut.

 

5-    Trouvez une porte et ouvrez-la

Parfois, on rencontre une difficulté si grande qu’il nous semble être arrivé devant un mur infranchissable.

Le mur, c’est la difficulté. Mais le vrai problème, c’est celui causé par le fait d’abandonner. Gardez bien à l’esprit que le mur, ce n’est pas la fin, la route continue derrière.

Essayez à droite, essayez à gauche, jusqu’à ce que vous trouviez une porte qui vous permettra de traverser ce mur et continuer votre route.

Comment ne jamais abandonner

6-    Trouvez quelqu’un qui vous appellera

Parfois, notre motivation ne suffit plus. On s’assoit au bord de la route et on cherche quelle excuse expliquera notre abandon.

C’est là que doit intervenir un ami, un coach, un partenaire. Il se placera devant vous et va vous appeler. C’est lui qui vous vous remotiver.

Il ne doit pas être gentil, mais honnête. Il doit savoir quand vous devez être remotivé et quand vous devez être remué.

 

7-    Vautrez-vous

Asseyez-vous dans un endroit isolé. Regroupez-vous. Placez votre tête dans vos mains. Faites ce que vous avez à faire pour vous libérer.

Mais donnez-vous un temps limite. Vous ne pouvez pas vous apitoyer sur votre sort éternellement.

Relevez-vous et mettez-vous en mouvement.

 

8-    Demandez-vous pourquoi

Demandez-vous : pourquoi fais-tu ça ?

Prenez quelques minutes pour y réfléchir. Trouvez les raisons et les remèdes. Ensuite, foncez.

Prenez l’habitude de demander pourquoi.

 

9-    Passez à autre chose

Si vous réalisez que vous vous êtes engagé sur la mauvaise voie. Que vous avez essayé de faire quelque chose qui ne vous rend pas heureux. Passez à autre chose.

Ne le faites pas pour tout et faites-le pour vous concentrer sur autre chose.

 

10- Comptez les arbres

Lorsqu’on s’engage dans une aventure de longue haleine, il arrivera toujours un moment de lassitude où l’on sera tenté d’abandonner à cause du côté rébarbatif ou trop long.

A ce moment là, distrayez votre esprit.

En course à pied, choisissez un arbre à une centaine de mètres devant-vous. Courez jusqu’à cet arbre et visez le suivant puis le suivant.

Fixez-vous des objectifs intermédiaires et faites autant d’étapes que nécessaire pour atteindre votre but.

 

11- Retenez la leçon, pas l’échec

Analysez les raisons de votre échec, je l’ai déjà dit. Ca vous permettra d’être plus fort la prochaine fois.

En revanche, vous pouvez oublier l’échec proprement dit.

Ne pas se souvenir des échecs, c’est éviter d’avoir une appréhension face au prochain obstacle. On ne se souvient que de ce qu’on a réussi et on entre dans le cercle vertueux de la gagne.

Ces échecs ont participé à la construction de notre expérience, mais ne participeront pas à une quelconque appréhension.

 

12- Gardez la tête haute

C’est en regardant la misère à nos pieds qu’on se sent entouré de misère.

En levant la tête et regardant au loin, on voit la ligne d’arrivée.

 

13- Voyez les opportunités

Un petit changement, c’est 1000 possibilités. Vous avez l’opportunité de faire ça. Voilà ce que vous devez vous dire lorsque vous vous engagez dans quelque chose.

Vous avez la possibilité de changer votre vie. Faites-le. Il y a plein de gens qui n’en ont même pas la possibilité.

Vous avez cette chance.

 

Qui veut plus de conseils pour vivre réaliser ses objectifs ?

Faites partie de La Liste pour recevoir des conseils exclusifs gratuitement dans votre boite mail. Et recevez en bonus les 4 guides pour faire de 2015 une année exceptionnelle : 1- Le guide pour se fixer des objectifs et passer à l’action en 2015, 2- 26 questions pour trouver votre passion, 3- Le guide pour organiser sa semaine, 4- Découvrez votre raison d’être.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “13 techniques pour ne jamais abandonner

  • Pascal

    Je prendrais un autre angle sur la persévérance, tout ce que tu dis est vrai mais je résumerai par cette phrase :

    Beaucoup de personnes abandonnent, peu d’entre elles échouent.

    L’échec fait peur et finalement je connais peu de personnes qui ont réellement échoué ou tombé. La plupart du temps, ces personnes la se sont arrêtés en chemin parce qu’elles n’arrivaient plus à avancer ou avaient peur de franchir le pas, même pour aller vers l’échec.

    Peut être que la persévérance s’apprend, mais personnellement j’ai toujours été persévérant parce que c’est une conviction que j’ai inscrite dans mon ADN.

    • Jérôme Auteur du billet

      Bonjour Pascal
      Tu as tout à fait raison. Je l’ai déjà dit sans plusieurs articles sur ce blog, il faut que l’envie de réussir dépassé la peur d’échouer.
      Et comme tu le dis, certaines personnes abandonnent non pas parce que c’était au dessus de leurs capacités, mais parce qu’elles ont eu peur d’aller plus loin.

      • xavier @ loi de l'attraction

        Salut Jérome,

        Je suis du même avis que toi.
        Très souvent , l’échec provient de la peur. La plupart de gens ont la capacité de réussir et les compétences nécessaire, mais la peur d’échouer les fait abandonner très vite.

        Le premier facteur d’échec comme le dit Pascal, reste l’absence de persévérance. Les gens sont tellement tenté par la facilité qu’il deviennent de moins en moins persévérants.
        C’est bien triste car, de toute l’histoire de l’humanité, seule ceux qui persévèrent même après un premier échec ou des échec répétés parviennent à la gloire.

        Pour réussir, il faut persévérer. Se relever chaque fois qu’on tombe; marcher, marcher, marcher encore et encore. Enfin, ont arrivera à la destination souhaitée.

        Amicalement,
        Xavier
        http://loidelattraction-bonheur.blogspot.com

        • Jérôme Auteur du billet

          Salut
          Je pense même qu’à la longue, les gens qui abandonnent vite n’auront même plus envie de prendre le risque de passer à l’action, par peur des échecs passés.

  • fabien

    Faire du sport peut aider a être persévérant mais si on peut prendre les choses dans l’autre sens. Être persévérant aide a être plus performant d’où les 12 astuces qui suivent. Merci de ces conseils.

    • Jérôme Auteur du billet

      Bonjour Fabien
      Le sport est vraiment bénéfique de tout les points de vue.
      Alors certes il faut arriver à trouver un peu de temps pour le,pratiquer, mais,tout le monde devrait en faire.

  • Didier

    Bonjour
    Et bien je suis bien content de faire partie intégrante des persévérants , motivés etc ….
    Que du positif tout ça !
    Mais aujourd’hui beaucoup devraient le savoir que d’avoir des pensées ou comportements « négatifs » ne font nullement avancer , mais plutôt rétrograder !
    La peur d’avancer n’évite pas le danger , mais contribue au renforcement moral , L’échec d’aujourd’hui doit être la réussite de demain ,
    Il faut impérativement se lever le matin en se promettant de « profiter » du mieux que l’on puisse le faire car demain , on se sait pas ce que l’avenir nous réserve !
    Bien vu Pascal pour l’ADN
     » La folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

  • tan

    Bonjour jérôme et merci pour cette vidéo que j’apprécie beaucoup.
    En effet il est important de pas abandonner ni de se démotiver pour un rien, consommer au maximum une journée car une fois terminé, vous ne pourrez la rattraper.

    • Jérôme Auteur du billet

      Bonjour
      C’est tout à fait ça. Et souvent, on se laisse embarquer dans une espèce de routine de complaisance sans se rendre compte qu’on pourrait profiter bien plus de la vie.

  • Oxalis

    Bon article, encourageant.
    Par contre je suis un peu surprise par la tonalité des commentaires, un peu présomptueux à mon gout. Dire par exemple qu’être persévérant, c’est inscrit dans le sang est une belle connerie et c’est vraiment très contradictoire parce que finalement ça résumerait les choses à dire qu’on n’a pas le choix, que c’est la fatalité, on est persévérant et on réussi parce qu’on a ça dans le sang ou on échouera toujours ce qu’on entreprend parce qu’on est trouillard parce qu’on est né comme ça. Très mauvais jugement.
    La confiance en soi, ça s’acquiert (et ça se détruit aussi) et c’est cela qui donne le courage d’affronter les obstacles. Et l’environnement dans lequel on a grandi et dans lequel on se développe contribue à forger notre force de caractère… ou à la détruire.
    Et dire aussi que ceux qui ne réussissent pas sont tentés par la facilité est un peu court. Déjà on a pas tous les mêmes objectifs (d’un même niveau de difficulté j’entends) ensuite, fonction de ces objectifs que nous nous fixons, tous n’ont pas tous la même importance à nos yeux. Et plus l’enjeu nous semble important, plus la confiance en soi est déterminante car plus grande sera la peur de l’échec.
    Pareil de dire que « La folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » c’est complètement contradictoire aussi, puisque si on en suit ce raisonnement, au premier échec, inutile de retenter sa chance alors? Encore un proverbe mal utilisé.
    Désolée si j’ai l’air bougon mais c’est désagréable de lire des gens bourrés de confiance en eux et qui auraient ça dans le sang (si c’est inné, il n’y a vraiment pas de quoi se vanter en plus) dénigrer d’un regard hautain ceux qui ont « peur » d’échouer parce qu’il veulent justement REUSSIR. On a tous des sensibilités différentes et les objectifs que l’on se fixe ne se valent pas tous alors restons humble s’il-vous plait. Tant mieux pour vous si vous avez toujours eu l’impression de réussir à affronter tous vos obstacles mais j’espère bien pour vous que lorsque ça deviendra plus difficile pour vous (au niveau du mental, de la santé, de l’entourage et j’en passe) j’espère que vous aurez toujours cette même assurance…
    Bon courage.

  • Freja

    Super article ! J’aime beaucoup lire des articles comme ça. Mon nouvel objectif depuis quelque temps c’est « de ne jamais abandonner quoi qu’il arrive ». Ce n’est pas pour une raison particulière, c’est juste que j’en ai marre d’abandonner. En fait peut importe si l’on fait bien ou pas les choses du moment qu’on continue à les faire:c’est ce qu’on fait avec que l’on a qui compte et non pas le résultat. Tu as raison de dire qu’il n’y a pas d’échec, il n’y a que d’autres façons d’apprendre. En tout cas merci pour cet article très motivant !