Comment faire tellement de choses géniales que les gens seront jaloux de vous 11


Comment faire tellement de choses géniales que les gens seront jaloux de vous


 

Je n’ai jamais eu de passion au point d’y dédier ma vie, d’y consacrer tout mon temps et mon énergie. Pour être plus exact, je ne me suis jamais concentré sur UNE passion.

Mais j’ai une vie passionnante !

J’ai fait plein de choses. Des choses qui me plaisent, d’autres pour essayer. Je ne m’ennuie jamais.

Mais depuis un an, ma vie a encore changé. J’ai vécu de nouvelles expériences comme nager avec une baleine ou m’assoir au bord d’une falaise de 600 mètres de haut. Même professionnellement, j’ai tout réussi en réussissant une formation et le concours des hauts potentiels. Et puis, il y a ce blog, dont les visites ont encore augmentées depuis 2-3 mois. J’ai également déménagé dans un super appartement (mon 4e investissement immobilier) et trouvé l’amour de ma vie.

Tout ça en à peine plus d’un an…

Alors j’ai réalisé quelque chose : j’ai maintenant une vie qui fait des envieux. En fait, je fais des choses qui me plaisent mais qui rendent aussi les autres jaloux.

Du coup, je m’en amuse régulièrement. Je me dis : « tiens, je vais faire ça, ça me tente et en plus ça rendra les autres jaloux » ;o)

Alors l’objet de cet article est de vous montrer comment faire la même chose : accomplir tellement de choses géniales que les gens seront jaloux de vous (un peu).

 

Qui je suis et ce que je fais

La liste qui suit va ressembler à de la vantardise. Je vous promets que ce n’est pas mon intention. Je veux juste vous montrer ce qui peut être fait si vous continuez à travailler pour suivre vos passions.

Donc, voici ce que je fais :

-           Je fais du sport. Une blessure au genou a remis en cause mon objectif du marathon de Paris. Je me suis réorienté vers la musculation. J’ai pris 8kg de muscles en 1 an.

-           Je crée mes voyages. L’été dernier, j’ai organisé moi-même mon voyage de 12 jours en Norvège, 3000km à pieds, en voiture, en bateau et en avion pour voir réaliser 3 objectifs de ma life list.

-           Je traverse les montagnes. En été, je randonne. J’ai traversé la France à travers les Vosges, le Jura et les Alpes, soit 1200km à pieds. En hivers, je randonne… à ski.

-           Je saisis les opportunités d’expériences exceptionnelles. J’ai fait un voyage à Tahiti. Là-bas, j’ai nagé avec une baleine, des dauphins, des requins et des raies.

-           J’ai réussi le concours des hauts potentiels de l’armée de Terre, ce qui ouvre de bonnes perspectives pour ma carrière.

-           J’ai eu quelques expériences exceptionnelles grâce à mon métier. J’ai vécu 12 jours dans la jungle de Guyane lors d’un stage commando. J’ai également vécu 1 an de ma vie en Afghanistan à la tête de mes hommes.

-           J’anime 2 blogs. L’un dédié au chemin de grande randonnée 5 (GR5)et l’autre sur le développement personnel par l’action.

-           J’ai eu l’idée de créer ma propre méthode. Le défi pour changer de vie est publié en ebook sur Amazon.

-           J’assure mon indépendance financière. J’investis dans l’immobilier (4 appartements pour l’instant), la bourse et l’assurance vie.

-           Je profite de mes amis. J’organise régulièrement des événements avec mes amis, allant des soirées jeux au week-end dans un chalet à la montagne où je réunis mes amis d’enfance depuis 10 ans.

-           Et parce que j’aime aussi ma famille, j’ai invité ma femme à passer une nuit dans un château, je lui offre des fleurs et je passe Noël avec ma grand-mère.

-           J’ai déménagé dans un super appartement. Il comporte 2 dressings, 1 piscine, 4 tennis et 1 parcours de minigolf.

 

Maintenant, je sais ce que vous pensez sans doute : une seule personne ne peut pas faire tout ça en 1 an ; il n’y a tout simplement pas assez de temps dans la semaine pour tout cela.

Mais nous allons essayer de comprendre.

 

1. Faites de petits pas et soyez patient

Vous vous dites que c’est le pire conseil de productivité ? Eh bien, c’est le plus important.

Je n’ai pas fait toutes ces choses que j’ai énumérées ci-dessus en claquant des doigts. Je ne me suis pas lancé dans tous les projets en même temps. Parfois, j’ai été pris de panique. Mais par contre, je nottais toutes mes envies dans ma life list.

Quand j’ai commencé, il y avait juste le blog (et encore, bien moins bien que celui que vous connaissez maintenant). Puis il y a eu un meilleur blog, un changement de plateforme, l’ajout d’extensions. Ensuite, j’ai étoffé son environnement avec une page Facebook. Puis je me suis mis à créer des citations en image et un album Pinterest qui les regroupe. D’autres auteurs ont commencé à écrire des articles invités et j’ai lancé une newsletter. Enfin, j’ai créé ma méthode pour prendre sa vie en main.

Quand j’ai commencé, je ne connaissais rien en blogging. Si j’avais du commencer d’entrée avec un projet aussi complet, Changer de Vie Par l’Action n’existerait probablement pas.

Donc voilà mon enseignement : si votre projet est ambitieux ou la vie dont vous rêvez incroyable, il vous faudra des années pour y arriver.

On vie dans la société de l’instantané et les gens pensent qu’une progression lente est un échec. Mais une lente progression reste une progression vers le succès. N’abandonnez pas vos rêve uniquement à cause du temps qu’il faudra pour les atteindre.

 

2. Comprenez qu’il est difficile de commencer de nouvelles choses, mais facile de garder des choses en marche une fois qu’elles sont lancées

Lancer un projet nécessite d’acquérir ou compléter ses connaissances, s’organiser et de faire le grand saut.

Or une fois que l’affaire est lancée, vous disposez des connaissances, vous avez trouvé comment vous organiser et vous avez plus peur de vous lancer.

Ce n’est pas facile de se lancer dans une traversée de la France en randonnée. D’autant que j’avais choisi d’effectuer cette aventure en bivouac et en me ravitaillant dans les supérettes au fil du chemin (ce qui nécessitait parfois d’emporter 3 jours de nourritures pour aller jusqu’au prochain point de ravitaillement). J’ai du faire des recherches, au début, pour alléger mon sac à dos (il n’est pas envisageable de faire cette traversée avec un sac de 20kg). J’ai fait des choix difficiles, comme ne pas prendre de tente, de fourchette ou de chaussures de randonnée. Mais au final, j’ai gardé un rythme assez incroyable, parcourant 30km par jour même dans les Alpes avec un sac qui variait entre 6 et 11kg selon mes réserves de nourriture.

Ce n’est pas facile de commencer quelque chose de nouveau. Et ça demande du temps. Mais lancez-vous. Commencez et cherchez à améliorer ensuite. Il est bien plus facile de continuer à faire rouler une pierre que de la pousser si elle est immobile.

 

3. Vous n’avez pas à tout faire en même temps

J’ai triché un peu en vous donnant ma grande liste ci-dessus. Tout est vrai, mais je dois reconnaitre que je ne fais pas toutes ces choses tout le temps.

Je dois dire qu’il m’aurait été difficile de préparer mon concours à Tahiti ou en Norvège. Alors j’ai séquencé mon année : Tahiti – préparation de l’écrit – concours écrit – Norvège – préparation de l’oral – oral = résultat et admission.

Un des gros trucs pour accomplir beaucoup de choses est d’arriver à faire tourner votre effort sur plusieurs projets. Vous vous engagez à fond, tout le temps, mais pas partout en même temps.

C’est exactement pareil en musculation. Vous ne pouvez pas entrainer tous vos muscles tous les jours. Ils ont besoin de temps de repos pour se reconstruire. Alors il vaut mieux travailler un groupe biceps-dos un jour et triceps-pectoraux un autre jour.

Ensuite, il vous suffira de vous organiser, entre les activités qui vous demandent peu de temps et celles qui sont plus longues.

 

4. Levez-vous tôt

Ma femme m’a fait plaisir ce week-end en disant « c’est vrai qu’on fait plus de choses le matin ». Je ne suis pas un forçat du travail et j’ai du mal à rester concentré plus de 45 minutes d’affilé sur une tâche. Mais malgré tout ce que je fais, j’arrive à me dégager des périodes plus tranquilles pour faire la sieste, prendre un gouter ou juste procrastiner sur le canapé.

Sans des périodes denses (préparation à l’Afghanistan par exemple), j’arrivais à 7h15 au travail, mais je cessais de travailler à 18h. J’étais disponible tous les soirs, pour aller faire les courses ou pour mes amis.

Je pense que les gens qui trainent au lit jusqu’à 11h ne sont pas du tout efficaces et flinguent leur journée complète en la commençant ainsi.

 

5. Faites des choses excitantes

Qui veut se lever à 4h du matin pour travailler sur le rapport annuel des ventes du département ? Bien sûr… Personne, non ?

Mais qui veut se lever tôt pour avoir une chance de partager l’océan avec une baleine, hein ?

La différence, c’est que vous n’avez pas à vous forcer pour faire quelque chose qui vous excite.

J’ai passé des heures à préparer mes étapes à travers les Vosges, le Jura et les Alpes : itinéraire, distance, dénivelé, points d’eau, zone de bivouac, points de ravitaillement, contenu du sac à dos, météo, menus, sécurité, horaires, test de matériel. J’ai rêvé de mon projet.

J’ai mes passions. Faire quelque chose pour la première fois m’excite aussi.

Quel que soit votre travail, vous avez du temps pour vous. Je vous conseille de trouver quelque chose qui vous donne des frissons… et ensuite apprécier ce qui se passe.

 

6. Utilisez la règle des 80/20

Regardez encore une fois ma liste : réussite à un concours, sport, voyages et passions. Je suis sûr que plein de gens se disent qu’ils n’auraient pas le temps de faire tout ça.

Le secret réside dans la productivité. Je suis capable de mettre en application la règle des 80/20. C’est-à-dire consacrer du temps aux 20% des tâches qui produisent 80% des résultats. Je dis ‘je suis capable’, car certaines personnes trop perfectionnistes n’arrivent pas à accepter un travail imparfait. Très bien, mais elles passent à côté de plein de choses.

Dans mon concours, je ne suis certainement pas celui qui a le plus travaillé. Mais j’ai su produire le travail nécessaire dans tous les domaines pour m’assurer de récolter 80% des points dans toutes les épreuves.

Autre exemple : certains blogueurs publient un article tous les jours. Je publie 2 articles par semaine + 1 citation en image. Je perds peut-être 20% de trafic, mais j’y passe 80% de temps en moins.

Dans toutes mes activités, je me concentre au moins sur les 20% de tâches qui apportent 80% des résultats… et ça prend moins de temps !

 

7. Faites du multitâche, mais pas toujours

Il y a des choses qu’on peut faire en même temps.

Par exemple, une des clés pour perdre du poids est l’activité physique. Mais il ne s’agit pas là de faire un triathlon tous les jours. Non, il suffit d’être actif tous les jours (même une activité de faible intensité comme marcher). Vous avez de multiples occasions dans votre journée d’être actif.

En revanche, il ne faut pas chercher à faire du multitâche tout le temps. C’est particulièrement déconseillé lorsqu’une activité requiert de la puissance cérébrale. Dans un tel cas, il vaut mieux miser sur la concentration. Sinon, vous risquez de vous éparpiller.

La plupart des gens ne peuvent pas vraiment faire 2 choses à la fois, de sorte que ce qui ressemble à du « multitâche » est en fait une alternance entre les différentes tâches. Vous n’avez pas avoir une conversation au téléphone en écrivant un article de blog.

Le temps de travail est du temps de travail, et le temps de détente est du temps de détente.

 

8. Expérimentez des choses folles pour voir si cela fonctionne pour vous

Je l’ai déjà dit et ça étonne souvent les gens : je ne suis pas capable de rester concentrer plus de 45 minutes sur une tâche. J’ai essayé diverses formules et l’expérience m’a montré ma limite.

En revanche, mon expérience en stage commando m’a montré que j’étais capable d’être actif avec seulement 12 heures de sommeil du lundi au vendredi. C’était un peu extrême quand même, mais si jamais une situation me demandait beaucoup de travail, je sais que je peux le faire.

Essayez plein de choses, trucs ou méthodes pour voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas avec vous.

Et si on va plus loin, faites-en de même en essayant plein de nouvelles activités. Avez-vous déjà fait du kite-surf, du saut en parachute, du VTT de descente, du skate, du volley ? Ben, pourquoi ?

Et c’est aussi applicable dans votre environnement. Pourquoi ne pas essayer un mobilier bizarre dans votre salon si ça vous tente ? Personnellement, ma femme et moi avons installé notre lit en biais dans un coin de notre chambre. Complètement original et tous les gens disent « ohhhhh » lorsqu’on leur fait visiter notre appartement (je vous avais dit qu’ils devenaient jaloux).

Ne vivez pas une vie normale, vivez votre vie. Et là vous ferez des jaloux.

 

9. Sachez ce que vous voulez

Que voulez-vous vraiment ? Si vous dites « de l’argent », vous avez tort. Personne ne veut de l’argent. Tous les gens qui veulent de l’argent veulent en fait pouvoir faire ce qu’ils veulent faire.

La question est donc : qu’est-ce que vous voulez faire ?

De plus, les gens qui veulent de l’argent se tuent à la tâche et ne profitent généralement même pas de leur argent. Ils ne font rien de ce qu’ils aiment.

Prenez mon exemple. Je veux partir à l’aventure, je pars à l’aventure. Cela ne m’empêche pas de consacrer une partie de mon temps à mes investissements. Mais je le fais uniquement pour m’assurer que j’aurais toute ma vie (y compris à la retraite) suffisamment d’argent pour faire ce que je veux.

Certaines personnes font le choix suivant : je sacrifie mes jeunes années pour me faire un maximum d’argent, ensuite je change de boulot et j’en profite. Là encore, je pense que le calcul est mauvais. Je préfère profiter de toutes mes années sans faire de choix dichotomique entre argent et passion.

Enfin, l’argent n’est pas du tout nécessaire pour tout un tas de passions. Il n’y a aucune raison de ne pas faire les deux en ce moment.

Je ne me considère pas comme riche. Mais j’utilise mon argent pour faire ce que j’aime et je fais des choix en conséquence. Je suis propriétaire de 4 appartements, mais je n’ai pas une voiture de marque allemande qui m’aurait couté 4 fois plus que celle que j’ai en ce moment.

 

Le plan complet pour faire tellement de choses géniales que les gens seront jaloux de vous

Il suffit de faire un million de choses différentes et les faire bien. Vous ajoutez un petit peu de nouveauté de temps à autre et vous améliorez la façon dont vous faites ce que vous faites. Vous optimisez, accomplissez plus en faisant moins et progressez doucement.

Vous allez faire tellement de choses cool à vous tout seul que les autres seront vite jaloux de ne pas avoir fait tout ça.

 

Qui d’autre veut changer de vie ?

Inscrivez-vous à La Liste pour recevoir des conseils exclusifs gratuitement dans votre boite mail. Et recevez en bonus les 4 guides pour faire de 2015 une année exceptionnelle : 1- Le guide pour se fixer des objectifs et passer à l’action en 2015, 2- 26 questions pour trouver votre passion, 3- Le guide pour organiser sa semaine, 4- Découvrez votre raison d’être.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

11 commentaires sur “Comment faire tellement de choses géniales que les gens seront jaloux de vous

  • Julien Leader Blogueur

    Salut!

    J’espère que tu vas bien!

    Pour être franc, j’ai cliqué sur le lien en me demandant: Mais qui peut bien vouloir rendre jaloux les autres?
    Je veux dire, c’est un comportement que j’avais quand j’étais adolescent. Parce que la jalousie est un sentiment négatif (du moins dans mon esprit, peut-être que tu as un autre avis sur le terme). Pas bonne mon entrée en matière, je sais.

    Toujours est-il, que lors de mon questionnement interne, je me suis dit: et si il écrivait pour faire plaisir au moteur de recherche?

    Sur ce coup, je n’ai pas la réponse. Tu pourras probablement m’éclairer!

    Lorsque tu expliques à tous tes lecteurs les activités que tu réalises:

    J’ai l’impression que tu cherches à nous prouver que tu es cool. Génial. À essayer de rendre jaloux ton audience. Donc je me suis dit: Mais qui peut bien essayer de faire cela? D’autant que la manière dont c’est amené ne me parle pas particulièrement. Je ne connais pas ton audience.

    Si tu m’as lu jusqu’ici, merci, car ma manière de commencer n’est pas top! Je l’admets. Regardons la chose du bon côté: Lorsqu’on fait une mauvaise impression, on peut que se rattraper par la suite.

    Et après, il y a des passages intéressants, ou tu fais preuve de plus d’humilité, et où il est difficile justement de comprendre pourquoi tu parles de jalousie. Je te cite « Je l’ai déjà dit et ça étonne souvent les gens : je ne suis pas capable de rester concentrer plus de 45 minutes sur une tâche. J’ai essayé diverses formules et l’expérience m’a montré ma limite. »

    Donc à mon avis, il y a incohérence, on en fait tous est je pensais bien faire de te le signaler.

    Pour conclure, je trouve tes conseils avisés surtout le pas à pas. J’applique aussi cette manière de faire qui est à mon avis très thérapeutique.

    Voilà, au plaisir de lire ta réponse!

    Julien Leader Blogueur

    • Jérôme Auteur du billet

      Salut Julien
      Il est tard, mais :
      1- je vais bien
      2- j’ai quand même envie de te répondre avant d’aller me coucher (hé oui, j’ai tout lu)

      J’écarte tout de suite une hypothèse : je n’écris pas pour les moteurs de recherche. Ca apporte certainement des visites en plus, mais je trouve ça gonflant.

      Ensuite, concernant la jalousie provoquée… C’est un petit constat amusé que je me suis fait, après plusieurs réactions de mon entourage et un petit bilan de mon année (autour de quelques coupes de champagne).
      Mais j’ai peut-être besoin de préciser un point : je ne suis pas méchant, pas hautin et pas un requin non plus.
      Je n’ai pas voulu dire « faire des choses POUR rendre les autres jaloux », mais « faire des choses QUI VONT rendre les autres jaloux ». Tu vois la différence ? C’est juste qu’il y a des gens autour de moi qui voudraient avoir fait une partie de ce que j’ai fait. Or, avec cet article, je veux leur montrer que ce n’est pas parce qu’ils sont moins riches, plus occupés ou moins athlétiques qu’ils ne l’ont pas fait. Non, il faut le reconnaitre, tous mes amis (absolument tous) auraient pu faire 80% de ce que j’ai fait cette année. Or le fait qu’ils ne l’aient pas fait, alors qu’ils en avaient envie, prouve qu’il y a un problème, que ce n’est pas facile pour tout le monde.
      Voilà pourquoi j’ai écrit cet article… dans ces termes.

      • Julien Leader Blogueur

        Merci Jérôme pour ta réponse! Je comprends mieux maintenant tes termes utilisés.
        Et je perçois la différence.

        C’est vrai qu’avec internet et la communication de masse, il est difficile de pouvoir interpréter correctement le sens de chaque article.

        Heureusement que les commentaires existent !

        Bonnes fêtes et excellente continuation!

        Julien

  • Ludovic

    Salut

    J’ai adoré l’article.

    Effectivement, je suis d’accord avec ce que tu écris. Il faut arrêter de se trouver des excuses pour ne pas faire et simplement faire le premier pas. Le reste suivra.

    La méthode des petits pas, j’essaie de la mettre en pratique le plus souvent possible. Je fais une petite action pour atteindre mon objectif principal. C’est fou, on avance ! ;-)

    Si je peux donner un conseil, réduisez votre temps à regarder la télévision et faites les choses que vous avez réellement envie de faire à la place de sans cesse procrastiner.

    Bonne journée à vous tous.

    Ludovic

    • Jérôme Auteur du billet

      Salut Ludovic
      Mais bien sûr que tu peux donner un conseil.
      Je ne suis pas un anti-télé, mais ton conseil tel que tu l’as formulé est génial. En gros, l’idée n’est pas de ne pas regarder la télé parce que c’est débile (ça c’est ce qu’on entend ailleurs), mais de ne pas regarder la télé pour avoir du temps pour faire autre chose qui nous passionne plus.

  • Jordane de MonBonPote

    Hé bien ! J’attendais ce week end pour lire ton article, j’ai bien eu raison d’avoir pris le temps de le lire…
    Dans ce que tu dis mais sur lequel il est important de préciser, c’est que tu as pris conscience de tes limites et de tes capacités.

    45 minutes de concentration, c’est certes pas beaucoup, (pour moi ça l’est ! :) ) mais t’as cette information, du coup tu gères ta concentration, et tu t’es adapté en conséquence en procédant à la réalisation de petites choses pour atteindre de grands objectifs.

    Savoir tourné ses défauts ou ses freins en énergie ou motivation est selon moi un des meilleurs outils de réussite… Il n’y a pas de miracle, si on est pas parfait, faut l’admettre, dans ce cas on calibre en faisant de son mieux, beaucoup mieux qu’hier, mais bien moins que demain !

    Bravo mon pote pour montrer toi aussi, qu’il est possible d’arrive à de grandes choses ! :)

    Cette semaine, aussi je vais publier mon bilan de cette année

    PS : les jaloux sont là pour nous rappeler que ce qu’on fait est bien, parce que nous les faisons justement (oh c’est beau !) :D
    Je partage !

  • Nouredine

    Article intéressant même si je trouve étonnant de vouloir faire les choses pour rendre jaloux d’autres…
    J’en comprend la démarche mais cela me paraît tout de même aller à l’encontre de l’ouverture vers l’autre, l’acceptation de la différence etc…
    Tu as eu une année riche mais crois moi, tu pourras (et fera) certainement beaucoup mieux dans les années qui viennent. A mon stade de développement ,
    Quand j’explique à mon entourage ce que j’ai accompli, c’est leur incrédulité qui m’étonne. Je sens bien que mes pensées sont différentes. Je me tourne à présent vers des personnes qui ont les mêmes valeurs et croyances que moi.

  • landais

    Ça fait du bien de lire des gens qui ne pensent pas qu’ à l argent mais plutôt à profiter..ce que j aimerai faire..profiter de la vie et vaincre ma peur de changer de vie