Comment j’ai vaincu ma timidité grâce à The Game 4


Comment j'ai vaincu ma timidité grace à The Game



J’ai longtemps souffert d’un mal commun : j’étais timide.

Je ne sais pas si des études ont déjà été faites sur le sujet (Google est mon ami, je pourrais le consulter), mais je pense que la timidité affecte un grand nombre de personnes.

Certains seront timides face à un grand auditoire, pour d’autres ce sera une timidité face à des inconnus, d’autres seront timides selon le contexte ou le sujet abordé.

Pour ma part, j’ai longtemps été timide lorsqu’il s’agissait d’aborder une personne du sexe opposé (draguer une nana quoi).

Ca n’est pas une maladie, ni un handicap reconnu et pas non plus une tare. Mais surtout, ça n’est pas une fatalité.

 

Cet article est ma contribution au festival inter-blog de à la croisée des blogs, organisé par developpementpersonnel.org. Il s’agit de la 50e édition (ma 7e participation), qui est organisée par Hannah du blog Forme Sante Ideale.

Ce mois-ci, le sujet proposé est : histoire de guérison. Guérir de la timidité est une histoire bien personnelle qui a changé ma vie.

 

Le déclencheur, point de départ de la guérison : The Game.

Ce n’est ni un psy ni un donneur de leçon qui m’a permis d’évoluer, c’est un livre.

The Game : Les secrets d’un virtuose de la drague.

Neil Strauss est un homme au physique banal, la trentaine, journaliste du magazine Rolling Stone n’ayant aucun succès avec les femmes. Il souffre d’une timidité maladive.

Il veut changer. Il décide de s’inscrire par Internet à une session de coaching en séduction, de Mystery. Mystery, c’est un pick up artist (PUA), un maître de la séduction, qui invente et met en pratique les meilleures techniques de drague pour faire succomber les femmes.

Tel Tintin reporter, Neil Strauss enquête sur ce monde des virtuoses de la drague.

Neil Strauss change alors d’apparence physique (gros relooking) et également de vie. Il adhère à la communauté des pick-up artists et devient Style. L’élève rattrape le maître et devient alors son assistant.

Sorte de journal intime qui retrace sa saga, the game est un récit captivant, best-seller mondial, livre culte à la fois drôle et instructif, biographie romancée, manuel ironique de développement personnel.

 

Une histoire, des idées, une (r)évolution.

Maintenant, voilà le point de départ de ce qui pourrait vous donner une fausse idée sur la situation. Des expressions comme « maître en séduction » ou « apprendre à aborder des femmes » donnent souvent aux gens l’impression que j’ai cherché à savoir comment manipuler quelques filles. Ce n’est pas le cas.

The game n’est pas un livre de recettes de manipulation. C’est une nouvelle, un journal de bord qui retrace l’évolution d’un type banal, Niel Strauss.

La séduction est y démystifiée. La psychologie féminine, les dynamiques sociales, émotionnelles et relationnelles nécessaires à la conquête des femmes sont analysés.

Dans mon cas, j’avais envie d’en apprendre un peu plus sur comment marchent les relations d’un point de vue psychologique, la dynamique sociale et vaincre ma timidité pour aborder les femmes que vous voulais rencontrer.

Un jour, j’ai réalisé que je n’étais plus le mec nerveux qui restait sur le côté de la piste de dance. J’étais devenu un homme à l’aise dans toutes les situations et tous les environnements. Je m’éclatais plus qu’avant parce que j’avais plus confiance en moi.

 

J’étais décidé, je suis passé à l’action, j’ai changé ma vie.

Finalement, j’ai appris une grande leçon de vie : s’il y a quelque chose que je ne connais pas, je peux l’apprendre.

J’ai lu The game, j’ai appris, puis mis en pratique, pour finalement changer.

Depuis, je recommande chaudement ce livre pour ce qu’il peut être : un déclencheur de prise de conscience qui peut permettre d’amorcer le processus de guérison.

Sans être devenu ni punk extravagant ni Brad Pitt, j’ai gagné en confiance en moi et suis beaucoup plus à l’aise en société, pas seulement avec les femmes.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

4 commentaires sur “Comment j’ai vaincu ma timidité grâce à The Game

  • Dragnucs

    Bonjour Jérôme,

    J’ai le même problème que toi. J’ai essayer de lire quelque blogs et article sur internet, mais on ne donne pas de vrais informations. On nous apprend seulement des choses que l’on connais déjà ou bien je lis des blog en entier remplis de textes mais vides en sens. Des marketeurs quoi.

    Ce qu’il nous faut, c’est comme tu l’as dis, connaitre et comprendre les rouage de la vie sociale, voir comment ça se passe. Parce que si on cherche à être original on abordant une fille, on peut avoir l’aire d’être un E.T. Ce qu’il faut réellement, c’est des court métrages de situations réel.

    Si toi tu prend l’initiative de faire ça, tu sera un homme riche ! Je serais le premier à acheter ton produit. Car si je suis timide, ce n’est pas ma timidité qui inhibe mes interactions, mais plutôt mon manque de connaissance en relation sociales, et ce même si je suis un assez bon profiler.

  • Marc Dumas

    J’aime beaucoup votre récit. Pour ma part, j’ai vaincu ma timidité en suivant des cours de développement personnel dans mon université. Je me sentais plus épanoui et j’ai pu réaliser tout ce que je n’avais pas le courage de faire auparavant.