Dépression : est-ce que le temps peut guérir ? 2


Dépression : est-ce que le temps peut guérir ?


 

Comment sortir de la dépression ? Lutter contre les symptômes de la dépression ? Le temps est-il un bon traitement pour le burn out ?

Je suis sûr que beaucoup de gens pensent que le temps est un bon moyen de guérir d’une dépression nerveuse ou pour sortir d’une période de burn out professionnel. Mais peut-être que je pourrais suggérer que ce n’est pas le temps qui guérit la dépression, mais ce que nous faisons avec ce temps.

Réfléchissez-y avant de rejeter l’idée complètement.

Vous voyez, il y a de nombreuses occasions dans la vie où nous pensons que nous sommes victimes des circonstances. Mais est-ce vraiment le cas ?

C’est sûr, la vie nous amène parfois dans des situations sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle. Mais nous avons le contrôle de notre réponse à tout ce qui nous affecte.

 

Le choix contre la dépression

Combien de fois avons-nous vu une situation de la vie de quelqu’un et pensé : je ne voudrais pas être confronté à ça ?

Mais réalisez bien que vous pourriez être confronté à cette situation et la gérer différemment. Soyez certain que le résultat serait différent.

Deux manières différentes de traiter la même situation donneraient des résultats différents.

Voilà le type de contrôle que nous avons tous dans nos vies. Les mêmes ingrédients avec des recettes différentes donnent des gâteaux différents.

Donc, si vous n’êtes pas satisfait de la situation dans laquelle vous vous trouvez en ce moment, changez la façon dont vous traitez les choses. Ca fonctionne !

 

C’est le résultat de ces choix qui guérit la dépression, pas le temps lui-même

Je sais par mon expérience personnelle que la chose la plus difficile dans tout cela, c’est de croire que nous avons le choix dans la façon dont les choses vont s’arranger.

Le choix, c’est un joker à notre disposition pour faire face à toute situation, quelle qu’elle soit. Pour s’en sortir, il faut accepter la responsabilité et ne pas hésiter à le jouer (le joker).

Certaines personnes passent toute leur vie sans pouvoir sortir d’une dépression émotionnelle parce qu’ils passent toute leur vie sans faire de choix et sans provoquer le changement qui leur permettrait de guérir.

Ne serait-il pas merveilleux de pouvoir vraiment comprendre ce qu’il faut pour faire ces changements et d’apprécier les résultats que nous obtenons de tout cela ?

 

Savoir pourquoi serait bien

Si nous avons la capacité de changer nos vies, de guérir notre douleur, de prendre le contrôle et de sortir d’une dépression, pourquoi ne pas le faire ? Pourquoi certains d’entre nous restent enfermés dans le même état d’esprit et refusent d’effectuer les changements nécessaires pour améliorer leur vie ?

Quelle que soit la raison, nous pouvons tous apprendre à gérer les choses différemment.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre comment faire des changements, et nous pouvons tous sortir d’une période difficile de dépression nerveuse ou burn out professionnel.

 

Le changement dans votre vie et dans votre boite mail.

Inscrivez-vous à la Liste et recevez gratuitement le meilleur de 14 conférences TED pour votre développement personnel.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Dépression : est-ce que le temps peut guérir ?

  • Karine

    Bonjour,

    Concernant le burn-out il y a un vrai enjeu à agir/réagir vite car plus on laisse le temps passé plus les symptômes s’aggravent. Parmi les personnes que j’accompagne certaines sont restées sans rien faire pendant des mois (2 ans pour l’une d’entre elle), les dégâts sur leur santé physique sont importants alors que certains d’entre eux auraient pu être traités. Psychiquement aussi c’est plus difficile et l’insertion professionnelle devient un véritable enjeu. Agir vite et prendre la décision de prendre des mesures et de se faire accompagner est véritablement clef.

    • Jérôme Auteur du billet

      Bonjour Karine
      C’est finalement comme pas mal de choses : plus on agit vite, plus on a de chance de s’en sortir.
      Une fois qu’une habitude est profondément ancrée (dans le conscient et le subconscient), c’est beaucoup plus difficile et long de changer.