Etudions la vie de Robinson Crusoé (et tirons-en des leçons)


Etudions la vie de Robinson Crusoé (et tirons-en des leçons)

 

Robinson Crusoé, voilà un nom qui parle à tout le monde (au moins dans les grandes lignes).

Il est le personnage principal d’un roman écrit pas Daniel Defoe dont je suis sûr que vous ne connaissez pas le titre en entier. En même temps, il fait plus de 4 lignes et donne ça lorsqu’il est traduit en français : « La vie et les aventures étranges et surprenantes de Robinson Crusoé de York, marin, qui vécut 28 ans sur une île déserte sur la côte de l’Amérique, près de l’embouchure du grand fleuve Orénoque, suite à un naufrage où tous périrent à l’exception de lui-même, et comment il fut délivré d’une manière tout aussi étrange par des pirates. Écrit par lui-même. »

Robinson Crusoé a donc vécu « des aventures étranges et surprenantes » et il a changé de vie plusieurs fois (de son propre choix et parfois contre son gré). Et même si votre vie ne vous semble pas si étrange et surprenante, vous pouvez tirer des leçons de son expérience.

 

L’histoire de Robinson Crusoé.

Robinson Crusoé quitte sa ville de York en Angleterre en 1651 pour partir naviguer sur les mers, au grand damne de ses parents, qui voulaient qu’il devienne avocat. Son navire est abordé par des pirates de Salé et il devient l’esclave d’un Maure.

Il parvient à s’échapper sur une embarcation et ne doit son salut qu’à un navire portugais qui le sauve au large de la côté ouest de l’Afrique. A bord, il poursuit le voyage et débarque au Brésil où il devient propriétaire d’une plantation.

Huit ans plus tard, à l’âge de 28 ans, il se joint à une expédition qui part à la recherche d’esclaves africains. Bien vite, à la défaveur d’une tempête, il devient naufragé sur une île à l’embouchure de l’Orénoque en Amérique du Sud. Des membres d’équipage, il est le seul rescapé.

Il récupère des armes et des outils dans l’épave, découvre une grotte, se construit une cabane, chasse et cultive le blé, confectionne un calendrier, apprend à fabriquer des poteries et élève des chèvres. Il lit la Bible et ne manque de rien, sauf de compagnie.

Il se rend compte que son île, qu’il a baptisée Désespoir, reçoit régulièrement la visite de cannibales, qui viennent ici pour tuer leurs prisonniers. Il trouve leur comportement ignoble mais ne peut se résoudre à les tuer, car il réalise que ces hommes sauvages ne l’ont pas agressé mais surtout qu’ils ne savent pas que leurs actes sont criminels.

Lorsqu’un des prisonniers arrive à s’échapper, Robinson et lui deviennent amis. Il le nomme Vendredi, du jour où ils se sont rencontrés et lui apprend l’anglais.

Vingt-huit ans plus tard, un navire anglais apparait. Une mutinerie a éclaté à bord et les marins veulent abandonner leur capitaine sur l’île de Robinson. L’ordre revient et tous regagnent l’Angleterre.

La plantation de Robinson Crusoé a prospéré, il est maintenant riche et en profite pour voyager en France et en Espagne.

 

Robinson Crusoé, ce héros ?

Sans l’avoir choisi, Robinson devient un aventurier. Cependant, il est loin du stéréotype du gentil héros qui combat les méchants.

C’est un héros humain.

Robinson est un aristocrate qui va s’efforcer de survivre face à la nature. Il est un brin téméraire et parfois il a peur. Forcé par les circonstances, il redécouvre le contact avec la nature et les gestes de nos ancêtres pour construire et confectionner des objets de la vie de tous les jours. Il estime même avoir été puni pour sa désobéissance à son père.

 

Leçons à tirer : les liens avec changer de vie par l’action.

L’audace

A 20 ans, Robinson, part, contre l’avis de ses parents à l’aventure. Il a osé et il a fait ce qu’il voulait faire. Après avoir traversé quelques « aventures étranges et surprenantes », il devient richissime par la prospérité de sa plantation. Réalisons bien là quelque chose : c’est sa décision audacieuse et sa prise de risque à 20 ans qui lui ont permis de devenir riche à la fin de l’histoire.

 

Changer de vie

Robinson Crusoé, de son Angleterre natale, a décidé de changer de vie. Il part à l’étranger, devient entrepreneur et lance son affaire pour finalement devenir riche. Ca vous rappelle quelque chose ? S’il l’a fait, pourquoi pas vous ?

 

Savoir s’adapter

Tel l’aventurier, Robinson a su s’adapter à la mer, l’expatriation, l’entrepreneuriat et finalement la survie. Pour pouvoir saisir des opportunités, il est essentiel de savoir s’adapter pour se relancer.

 

Travailler dur

Pour un aristocrate sorti de son milieu protégé, Robinson, seul, parvient à recréer ce qu’il connaissait dans la société qu’il a quittée : un habitat, un calendrier, chasse, culture et élevage pour la nourriture. Sans connaissances particulières, il apprend même à réaliser des poteries.

 

Le pouvoir de la volonté

Robinson surmonte les épreuves et démontre une extraordinaire force de volonté. Il survit à une capture par des pirates et un naufrage, puis à 28 ans d’exil sur une île déserte. Loin de se laisser abattre par les événements, il franchit les épreuves les unes après les autres.

 

L’amélioration par étapes

Robinson, échoué sur une île déserte, est parti de rien. Dans cet environnement inhospitalier, l’argent ne pouvait rien pour améliorer ses conditions de vie. Il a donc pris le parti d’une amélioration par étapes. Avec le temps, une succession de petits mieux donne un résultat surprenant.

 

Etre un professeur

Après avoir rencontré Vendredi, Robinson Crusoé devient un professeur et lui apprend entre autre l’anglais. Il sait que ce temps et cette énergie investis dans cette activité seront bénéfiques à tous les deux.

 

Trouver l’équilibre

Sur son île, Robinson est le maître d’œuvre. Il décide de ce dont il a besoin et ce qu’il va créer. Préoccupé par sa survie, il va pourtant dès le début, créer un calendrier. Création futile qui pourtant lui importe fort car cette activité quotidienne (graver une entaille sur un morceau de bois) va lui permettre de trouver un équilibre dans son travail de survie.

 

Rencontrer le succès

Finalement, de retour à la vie civilisée, Robinson rencontre le succès. Mais il ne s’arrête pas là, il part voyager et finit même par vendre sa plantation et rentrer en Angleterre.

 

Qui d’autre veut réaliser ses rêves ?

Inscrivez-vous à La Liste pour recevoir des conseils exclusifs gratuitement dans votre boite mail. Et recevez en bonus les 4 guides pour faire de 2015 une année exceptionnelle : 1- Le guide pour se fixer des objectifs et passer à l’action en 2015, 2- 26 questions pour trouver votre passion, 3- Le guide pour organiser sa semaine, 4- Découvrez votre raison d’être.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>