La PNL (Programmation Neuro Linguistique), une méthode pour pouvoir changer (2/3 – les présuppositions)


La PNL (Programmation Neuro Linguistique), une méthode pour pouvoir changer (2/3 – les présuppositions)

Pour faire suite au premier article sur les principes de la PNL, voyons les présuppositions de la Programmation Neuro Linguistique.

Ce sont des règles qui régissent la PNL et permettent de réussir en atteignant ses objectifs, à modifier son comportement ou influencer les autres.



1. Le sens de la communication est donné par la réponse qu’on en obtient.

2. La carte n’est pas le territoire.

3. Le langage est une représentation secondaire de l’expérience.

4. L’esprit et le corps sont des parties d’un même système cybernétique et s’influencent mutuellement.

5. La loi de la variété requise.

6. Le comportement est orienté vers l’adaptation.

7. Le comportement actuel représente le meilleur choix disponible pour une personne.

8. Le comportement doit être évalué et apprécié ou modifié de manière appropriée dans le contexte présenté.

9. Les gens ont toutes les ressources dont ils ont besoin pour apporter les changements qu’ils veulent.

10. Entre «possible pour quelqu’un» ou «possible pour moi» n’est qu’une question de savoir comment.

11. La meilleure information sur quelqu’un est comportementale.

12. Il est utile de faire une distinction entre le comportement et la personne.

13.  Il n’y a pas d’échec mais que du feedback (ou des apprentissages).

 

Présupposé 1 de la PNL – le sens est égal à la réponse

Dans la communication, il est généralement présupposé que vous transférez des informations à une autre personne. Vous avez des informations qui veulent dire quelque chose à l’autre personne et vous avez l’intention que l’autre personne comprenne ce que vous avez l’intention de communiquer.

Trop souvent, les gens supposent qu’il suffit de dire ce qu’ils veulent dire.

Des communicateurs efficaces savent que leur responsabilité ne s’arrête pas quand ils ont fini de parler. Ils savent que, pour des raisons pratiques, ce qu’ils communiquent est ce que l’autre personne pense qu’ils disent et non ce qu’ils ont l’intention de dire. Souvent, les deux sont très différents.

Dans la communication, ce que l’autre personne pense que vous dites et comment elle réagit sont très important. Cela exige que l’orateur prête attention à la réponse qu’il obtient. Si ce n’est pas la réponse qu’il veut, il va modifier sa propre communication jusqu’à ce qu’il obtienne la réponse souhaitée.

 

Présupposé 2 de la PNL – la carte et le territoire

Les pros de la communication savent que les représentations qu’ils utilisent pour organiser leur expérience du monde (la carte) ne sont pas la réalité du monde (le territoire).

Il y a la réalité du monde. Vient ensuite l’expérience de la personne de ce monde. Cette expérience est la «carte» que cette personne s’est représentée du monde. Et cette carte est différente pour chaque personne. Chaque individu crée un modèle unique du monde et vit ainsi dans une réalité quelque peu différente du reste de la population.

Vous ne pouvez pas agir directement sur le monde, mais sur votre expérience.

Expérience d’une personne, carte, modèle ou représentation du monde détermine la façon dont les gens perçoivent le monde et détermineront les choix qu’ils considéreront comme à leur disposition.

De nombreuses techniques de la Programmation Neuro Linguistique vont impliquer de changer votre représentation du monde pour le rendre plus utile et la rendre plus conforme à la façon dont le monde est fait.

 

Présupposé 3 de la PNL – la langue et l’expérience

La langue n’est pas l’expérience, mais une représentation de celui-ci.

Le premier niveau est le stimulus provenant du mot.

Deuxièmement, il ya la représentation que l’expérience de la personne fait de ce stimulus.

Troisièmement, il y a la description de cette expérience par le biais de la langue.

Les mots ne sont que des jetons arbitraires utilisés pour représenter des choses que la personne voit, entend ou ressent.

Les gens qui parlent d’autres langues utilisent des mots différents pour représenter les mêmes choses. En outre, étant donné que chaque personne possède un ensemble unique de ce qu’ils ont vu, entendu et ressenti dans leur vie, leurs mots ont des significations différentes pour chacun d’eux.

Les gens sont capables de communiquer efficacement dans la mesure où ces significations sont similaires. Quand ils sont trop différents, des problèmes de communication commencent à surgir.

 

Présupposé 4 de la PNL – le corps et l’esprit s’influencent mutuellement

L’esprit et le corps sont des parties d’un même système cybernétique et s’influencent mutuellement.

Les deux mots renvoient à des aspects du même ensemble, ils s’influencent réciproquement.

Tout ce qui se passe dans une partie d’un système cybernétique, comme un être humain, aura une incidence sur toutes les autres parties de ce système. Cela signifie que la façon dont une personne pense affecte la façon dont il se sent et que la condition de son corps physique affecte la façon dont il pense.

En termes pratiques, cela signifie qu’une personne peut changer sa façon de penser soit en changeant directement la façon dont il pense ou en changeant sa physiologie ou ses émotions.

De même, une personne peut changer sa physiologie ou ses émotions en changeant sa façon de penser.

 

Présupposé 5 de la PNL – la plus large gamme de comportements ou choix du système de contrôle

Le contrôle dans les systèmes humains se réfère à la capacité d’influencer son expérience ou celle des autres.

La personne avec le plus de souplesse de comportement (le nombre de façons d’interagir) va contrôler le système. Le choix est toujours préférable à l’absence de choix et plus de choix est toujours préférable à moins de choix.

Ce principe est qu’une personne a besoin de varier son comportement jusqu’à ce qu’il obtienne le résultat souhaité. Si ce que vous faites ne fonctionne pas, changez votre comportement et agissez de façon différente, jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui fonctionne.

 

Présupposé 6 de la PNL – le comportement et l’adaptation

Le comportement est orienté vers l’adaptation.

Votre réalité est définie par votre perception du monde. Le comportement d’une personne s’adapte à sa réalité.

Tout comportement d’une personne, qu’elle soit bonne ou mauvaise, est une adaptation. Tout est utile dans un certain contexte. Tout comportement est ou a été adapté, compte tenu du contexte dans lequel il a été appris. Dans un autre contexte, il peut ne pas être approprié.

Les gens doivent comprendre cela et changer leur comportement quand il est approprié de le faire.

 

Présupposé 7 de la PNL – le comportement actuel est le meilleur choix

Derrière chaque comportement se trouve une intention positive.

Une personne fait le meilleur choix à sa disposition à ce moment. Si un meilleur choix est offert, elle va le prendre.

Pour changer les comportements de quelqu’un, il est nécessaire de lui donner d’autres choix. Une fois ceci fait, il se comportera en conséquence.

La PNL offre des techniques pour fournir ces choix supplémentaires.

 

Présupposé 8 de la PNL – le contexte du comportement

Vous devez évaluer votre comportement en termes de ce que vous êtes capable de devenir. Vous devez vous efforcer de devenir tout ce que vous êtes capable d’être.

 

Présupposé 9 de la PNL – les ressources pour changer

Les gens ont tout ce qu’il faut pour faire les changements qu’ils veulent faire.

La tâche consiste à localiser ou accéder à ces ressources et à les rendre disponibles dans le contexte approprié. La Programmation Neuro Linguistique fournit des techniques pour accomplir cette tâche.

Ce que cela signifie dans la pratique c’est que les gens n’ont pas besoin de passer du temps à essayer de mieux comprendre leurs problèmes pour faire face à leurs problèmes. Ils ont déjà toutes les ressources dont ils ont besoin pour faire face à leurs problèmes.

Tout ce qui est nécessaire est d’accéder à ces ressources et de les transférer à la période actuelle.

 

Présupposé 10 de la PNL – le comment de la possibilité

Si un autre être humain est capable d’effectuer un certain comportement, il est possible pour vous de le réaliser aussi.

Le processus de détermination du «comment» vous le faites est appelé «modélisation», et il est le processus par lequel la PNL est née en premier lieu.

Ensuite, vous allez reproduire ce modèle.

 

Présupposé 11 de la PNL – le comportement est plus éloquent que les mots

Écoutez ce que les gens disent, mais consacrez plus d’attention à ce qu’ils font. Rechercher des signes comportementaux.

S’il n’y a une contradiction entre les deux alors comptez sur ce que dit le comportement.

 

Présupposé 12 de la PNL – distinguer le comportement et la personne

Il est utile de faire une distinction entre le comportement et l’être.

En d’autres termes, juste parce que quelqu’un « merde » sur quelque chose ne veut pas dire qu’il soit une « merde ».

Le comportement est ce qu’une personne dit, fait ou sent à un moment donné. Ce n’est pas forcément la réalité de sa personne.

 

Présupposé 13 de la PNL – du feedback, pas d’échec

Il est plus important pour une personne de voir son expérience en termes de cadre d’apprentissage que comme un échec.

Si une personne ne parvient pas à faire quelque chose, cela ne signifie pas qu’elle a échoué. Cela signifie simplement qu’elle a découvert une façon de ne pas faire cette chose en particulier.

Elle doit alors changer son comportement jusqu’à ce qu’elle trouve un moyen de réussir.

 

Lire la suite de l’article : les techniques

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *