Mike Horn : l’aventure pour philosophie


Mike Horn : l'aventure pour philosophie



Aujourd’hui j’ai envie de vous présenter un de mes modèles. Il s’agit d’un grand aventurier. Peut-être même le dernier aventurier physique au 21e siècle : Mike Horn. A son actif : 2 tours du monde et l’aventure pour philosophie.

Ancien des forces spéciales sud-africaines, il s’est donné à fond dans pas mal de sports dans des environnements complètement différents. Il s’engage dans les défis sportifs en 1997 en descendant les 7000km du fleuve Amazone en hydrospeed.

1999 marque un tournant dans la vie de Mike Horn, où il va passer de défis sportifs à l’aventure physique et devenir le plus grand aventurier de son époque. Avec Latitude Zéro, sa première grande expédition, il s’élance dans un tour du monde sur l’équateur sans aucun moyen motorisé. C’est 17 mois de solitude et d’engagement physique à travers l’Atlantique, l’Amérique du Sud, le Pacifique, l’océan Indien et l’Afrique.

De retour, il cherche un nouveau défi à relever et entame en 2002 Conquérant de l’impossible, un tour du monde sur le cercle polaire arctique de 20000km à pied, à ski et en bateau. Il traverse le Groenland, le Canada, l’Alaska et la Russie dans des températures frôlant les -60°.

En 2006, il atteint le pôle nord après 2 mois de marche pendant la nuit polaire. C’est Objectif : Pôle Nord de nuit. Deux mois sans voir la lumière du jour.

 

Nous sommes tous nés avec un esprit d’aventure.

Avec notre propre esprit d’aventure, nous exprimons notre être à travers ce que nous faisons. L’aventure, ce n’est pas seulement des défis physiques, ce n’est pas seulement prendre des risques. L’aventure est aussi dans notre vie de tous les jours, c’est un tour du monde philosophique. Chacun devra, à un moment ou à un autre faire sa traversée du Pôle Nord.

L’aventure, tout comme la vie de tous les jours, est composée d’un mélange de résistance physique, d’émotion et de capacité intellectuelle. L’action nous mène parfois vers l’inconnu. L’inconnu nous emmène parfois au-delà d’une limite propre à chacun. Il faut juste avoir confiance en soi.

Tout le monde n’a pas le niveau physique pour réaliser ce que fait Mike Horn. Mais chez soi, dans notre vie de tous les jours, nous rencontrons tous une part d’aventure. La clé de la réussite réside dans le fait de ne pas refuser cette aventure. Nous devons tous, chacun à son niveau, continuer à avancer.

 

La force de gagner doit être plus forte que la peur de perdre.

Les émotions telles que la joie, la peur, l’excitation sont intensifiées par l’aventure. Atteindre ses buts est une grande satisfaction. Le risque fait partie intégrante de toute aventure. Mais sans risque, nous ne progresserions pas. Le risque est la manifestation du dépassement de soi et de la repoussée de ses limites.

Partir à l’aventure est déjà une preuve de confiance en soi.

L’aventure apprend à développer sa personnalité, à réaliser ses rêves en atteignant ses objectifs. Partir à l’aventure avec la crainte de perdre, c’est s’assurer de ne jamais gagner. La vie c’est aujourd’hui et pas forcément demain. Il faut se décider rapidement et agir maintenant.

 

Extrait d’interview de Mike Horn dans Les Echos (10/12/2010).

Les Echos : Que sont l’aventure et le voyage pour vous ?

Mike Horn : Le voyage ne se limite évidemment pas à partir d’un point A pour atteindre un point B. L’exploration, la véritable, demeure celle de la nature humaine. Ce que je fais est possible car mon esprit est libre à 100 %. Peu de gens peuvent le dire. Mais la plupart des êtres humains utilisent très peu de leurs capacités. Simplement car ils ne pensent pas de manière positive. Il faut savoir changer de perspective. Ainsi, j’adore le mauvais temps, car il annonce le beau temps. En tout état de cause, je tente de ne jamais être bloqué par la négativité.

Les Echos : Quelles sont vos limites ?

Mike Horn : Classiquement, on pourrait croire qu’elles sont physiques. Mais non. L’esprit dompte le corps à 80 %. La plupart des explorateurs sont d’ailleurs forts mentalement. Et non pas physiquement. Ce qui fait la différence ? Il faut que l’envie de gagner soit supérieure à la peur de perdre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>