Pourquoi changer de langage peut changer votre vie 3


logoLS3


 

Bonjour, je suis Grégory Lagrange, du blog Life Stylers, le site de ceux qui veulent plus d’argent. Plus de business. Plus de temps. Plus de passion. Plus de vie.

 

« Les mots sont, évidemment, la drogue la plus puissante utilisée par l’humanité » ~ Rudyard Kipling

 

Je parlais avec un ami récemment (appelons-le Kevin). Quand je lui ai demandé pourquoi il avait arrêté d’avancer sur un projet particulier, il m’a répondu : « Je ne suis pas bon au niveau administratif des choses. »

Une affirmation comme celle-ci me fera toujours sauter partout, armé de tout l’arsenal du coach en changement de vie, parce que si je ne mets pas en lumière l’aspect destructeur de cela, j’aurais l’impression de négliger mon travail.

La première raison pour laquelle je l’ai pris comme un problème est car cela m’a été indiqué comme un fait. Cependant je savais pertinemment que Kevin est quelqu’un de très intelligent et facilement capable de gérer les tâches administratives nécessaires pour poursuivre les parties les plus importantes de son projet.

Il s’agissait donc en tout premier lieu d’une croyance limitative et non d’un fait en soi.

Si Kevin m’avait dit « Je ne peux pas courir un 100 mètres en moins de 8 secondes en portant des tongs, un chapeau de cowboy et un équipement de plongée », çà aurait été sans souci, parce que personne ne peut le faire. J’aurais accepté ceci comme un fait et non comme une croyance limitative.

Mais de manière encore plus cruciale que la croyance, c’était le fait que l’information qu’il m’a donnée incluait une présupposition qui m’a fait réagir. Et cette présupposition était que rien ne changerait dans le futur.

 

Une prophétie auto-réalisatrice

Dans cet exemple et selon son cerveau, le « je ne peux pas » équivalait à « je ne peux pas et je ne pourrais jamais« .

Votre cerveau adore vous prouver que vous avez raison. Il déteste avoir tort encore plus que je hais les moustiques et les huîtres. Avoir tort crée un mini accident de dopamine et généralement une perte de statut temporaire. C’est pourquoi les gens vont parfois argumenter extrêmement longtemps pour avoir raison sur quelque chose de mineur et insignifiant.

Mais votre cerveau déteste aussi essayer de tenir deux opinions contradictoires en même temps parce que cela engendre une dissonance cognitive qui entraîne à son tour des sentiments au moins aussi négatifs que le fait d’avoir tort.

Ainsi, quand Kevin a dit « je ne suis pas bon au niveau administratif des choses », il a enclenché une réaction en chaîne d’événements dans lesquels la partie inconsciente de son cerveau est allé cherché l’évidence pour confirmer sa croyance.

 

La mauvaise manière de faire

A ce stade cela aurait été quasiment inutile pour moi d’avoir dit « bien sûr que tu peux le faire, même moi je peux le faire et pourtant je suis archi nul en administratif » parce que le cerveau de mon ami aurait eu toutes les évidences qu’il devait prouver que j’avais tort.

Même si j’avais adopté l’approche de coaching classique consistant à défaire cette croyance en utilisant des exemples contraires de quand Kevin avait réalisé des tâches similaires, je doute tout de même que cela aurait fonctionné parce qu’il avait une telle conviction qu’il était incapable de faire le nécessaire.

Dans des situations comme celles-là, un changement de langage qui enlève la dissonance cognitive est nécessaire.

Je veux rarement que les gens partent dans le déni et prétendent qu’ils sont bons à quelque chose où ils ne le sont pas. Il y a des occasions où le schéma « agir comme si » peut être utile, mais ce n’était pas l’une d’entre elles et dans ce cas cela aurait créé une dissonance cognitive telle que Kevin aurait très bien pu perdre toute foi en moi.

 

Une meilleure approche

Une approche bien plus efficace est un subtil changement de langage contre lequel le cerveau de Kevin ne se rebellerait pas.

Ainsi je lui ai dit :

« Tu veux dire que jusqu’ici tu n’as pas été capable de faire ce type de tâches ? »

Et avant qu’il ait le temps de répondre, j’ai continué avec :

« Parce que tu sais aussi bien que moi que notre cerveau aime conserver de l’énergie et répète ainsi des schémas de comportement. Tu admettras qu’il n’y a pas de réelle raison qui t’empêcherait de changer ces schémas et d’avancer…si tu veux atteindre tes buts. »

 

Changement immédiat

Bim ! Un changement instantané d’attitude et un léger renversement de sa façon de voir les choses m’ont offert les mots les plus agréables qu’un coach peut entendre : « je n’y avais jamais pensé de cette manière« .

Il y a deux raisons à la grande efficacité d’utiliser ce type de langage :

Cela repousse le problème dans le passé. Là où il est censé être. Nous n’avons aucun moyen de connaître ce que le futur réserve donc présumer que nous aurons toujours les mêmes limitations qu’actuellement ne fait que provoquer une prophétie auto-réalisatrice.
Cela amène la présupposition positive que les choses peuvent et vont probablement changer dans le futur.
Cela fait aussi une autre chose utile, qui est de faire passer cette personne dans un état d’esprit concentré sur la solution. Ce qui est crucial pour résoudre les problèmes.

 

Essayez cela pour vous

La prochaine fois que vous vous entendez dire ou penser « je ne peux pas faire ceci ou çà », changez le en « je n’ai pas été capable de faire cela jusqu’à maintenant » et constatez les effets.

La grande majorité des gens sous estime le pouvoir du langage qu’ils utilisent et de fait n’y font peu ou pas attention. Cependant votre langage est le reflet de vos pensées et ce sont vos pensées qui dictent la qualité de votre vie.

C’est un simple changement à effectuer, même si il n’est pas facile car il demande de la patience, de la persistance et une prise de conscience. Mais je suis certain que si vous lisez ce blog vous avez tous ces traits de caractères et même plus.

 

A votre tour !

Qu’en pensez-vous? Pensez-vous que je surestime le pouvoir du langage ou est-ce que cela a du sens pour vous? J’attends vos retours dans les commentaires ci-dessous et je serai heureux de répondre à vos questions.

 

Vous avez envie de changer de vie ? Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me retrouver sur Life Stylers. 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Pourquoi changer de langage peut changer votre vie

  • Brice

    Bonjour Gregory,

    En effet, le langage que nous utilisons reflète bien nos croyances et la manière dont nous nous mettons des bâtons dans les roues.

    J’aime beaucoup les techniques de reformulation ou de « recadrage » comme tu nous le montre ici, elles sont simples et permettent de percevoir les solutions auxquelles nous n’avions pas pensé.

    Merci à bientôt,

    Brice

    • Jérôme Auteur du billet

      Bonjour Brice
      Moi aussi j’ai apprécié cet article de Grégory.
      C’est simple et concret. Et franchement, on voit bien la différence quand on lit les différentes façons de penser.