Un plan simple en 5 étapes pour vous séparer de vos pensées négatives


Un plan simple en 5 étapes pour vous séparer de vos pensées négatives


 

Toutes les personnes qui sont confrontées à l’extrême (sportifs de haut niveau, aventuriers) cultivent la pensée positive.

Personnellement, je n’y ai pas toujours attaché tellement d’attention. Parfois, j’ai même douté de la réelle efficacité que pouvaient avoir des pensées sur moi ou mon environnement réel.

Je ne sais pas si on peut contrôler nos pensées à 100%. Mais même si on peut les contrôler à 50%, c’est toujours ça de pris. Alors j’ai cherché différentes techniques pour me séparer de mes pensées négatives.

 

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné

Remplacer une pensée négative par une pensée positive.

« Je ne peux pas réviser encore 1 heure. » -> « Je peux réviser encore 1 heure. »

Cinq minutes plus tard, je dois me rendre à l’évidence : non, je ne peux pas réviser encore 1 heure.

 

J’ai aussi essayé d’autres techniques de pensée positive, de recadrage, d’imagerie mentale, mais rien ne semblait coller à ma personnalité.

Comme je l’ai dit plus haut, je pense qu’il n’est tout simplement pas réaliste d’arrêter de penser négativement 100% du temps. Je ne suis pas une machine.

J’ai finalement réalisé que la problématique n’était pas mes pensées, mais mon incapacité à séparer mes pensées de mon comportement. J’avais besoin de prendre du recul par rapport à mes pensées et être actif dans mes actions.

Les pensées seules n’aboutissent à rien (à moins d’être télékinésiste). C’est l’action qui réalise tout. Les pensées sont utiles pour résoudre des problèmes. Mais c’est seulement lorsque ces pensées sont mises en action qu’elles deviennent utiles.

Exemple : une personne marche dans la rue, voit quelqu’un se faire voler son téléphone portable et se dit : « cours et aide cette personne qui se fait agresser ». Pourtant il continue à marcher sur le trottoir. Sa pensée positive n’a rien fait pour aider cette personne en détresse.

Le problème n’est pas le contenu des pensées, mais un manque d’engagement vers l’action.

 

Qu’est-ce qu’une pensée de toute façon ?

Une pensée est une série de lettres, regroupées en mots, regroupés en phrases et qui ont une signification pour… nous.

Si nous leur donnons nous-mêmes leur sens, alors comment est-ce que les pensées peuvent affecter notre comportement ?

 

Voilà tout l’enjeu

Il y a des moments où nous nous sentons triste, avons des pensées négatives, sans beaucoup de contrôle. Notre comportement affecte directement nos vies. Alors pourquoi passer autant de temps à essayer de changer nos pensées, quand on peut si facilement changer notre comportement ?

 

Le plan en 5 étapes pour séparer les actions des pensées négatives

Voici mon plan en 5 étapes à agir tout en ayant des pensées et / ou des émotions négatives :

- « Je n’ai pas la force de faire du sport. » Exercice : il suffit de faire un peu d’exercice maintenant, là où vous êtes (quelques pompes par exemple), et dire : « je n’ai pas la force de faire du sport ». Dites-le à vous-même et dites-le à haute voix tout en faisant votre sport. Même si cela peut sembler idiot, vous êtes en train d’entraîner votre esprit à distinguer les pensées et les actions.

 

- Séparez les actions et les pensées dans d’autres tâches simples. Pendant la semaine qui vient, choisissez 2 à 3 activités que vous savez que vous allez faire sans problème et dites-vous « je ne peux pas ________ » ou  « je n’ai pas le courage de __________. Ca peut être « je n’ai pas le courage de me brosser les dents pendant 30 secondes ».

 

- Notez la façon dont vous êtes connecté à vos pensées. Portez un peu d’attention sur ce que vous ressentez. Vos impressions devraient évoluer. Toutefois, le but n’est pas d’éliminer les pensées négatives, mais bien d’agir comme vous le souhaitez malgré la présence de pensées négatives.

 

- Augmentez la difficulté. Maintenant que vous avez remarqué que vous pouviez dissocier pensées et actions, augmentez la difficulté de l’activité. Légèrement mais régulièrement. Si vous faites 10 pompes en vous disant que vous ne pouvez pas, augmentez de 1 tous les jours. Vous serez surpris de jusqu’où vous pourrez aller.

 

- Prenez du recul par rapport à votre mauvaise humeur et vos pensées négatives. Placez-vous à la place d’un observateur, qui lirait vos pensées négatives comme sur un panneau publicitaire. Le fait de les lire ne l’empêche pas de faire ce qu’il veut faire. Car vos pensées n’ont pas le contrôle de votre comportement.

 

Suivez ces conseils et devenez un optimiste contagieux.

 

Le changement dans votre vie et dans votre boite mail.




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>