Une différence inconfortable entre la réussite et l’échec 3


Une différence inconfortable entre la réussite et l'échec



Êtes-vous de ces gens qui regardent jalousement les gens qui réussissent et se disent « Pourquoi n’ai-je pas réussi ? Pourquoi n’ai-je pas atteint le succès, alors même que je travaille dur tous les jours ? Qu’est-ce qui ne va pas avec moi ? ».

Ces questionnements récurrents peuvent même vous faire perdre la motivation. Votre motivation du début est remplacée par une petite voix qui vous dit « Tu n’atteindras probablement jamais le succès, peu importe ce que tu fais ».

Quand vous pensez « Ils sont arrivés à leur niveau de succès si facilement », ou « Il y a quelque chose qui cloche avec moi et le travail que je fais », vous manquez clairement quelque chose.

Tout d’abord, réalisez que les gens qui ont réussi n’ont pas obtenu tout ce qu’ils ont en une nuit. En fait, il leur a fallu pas mal de jours de travail et de nuits d’incertitude avant d’atteindre leur niveau actuel de succès.

Deuxièmement, ils ont dû travailler dur avant d’atteindre le succès, tout en étant persistants et cohérents dans leurs actions.

Même si ces deux points sont vrais quand il s’agit d’atteindre le succès, il y a encore une différence cruciale entre les gens qui ont réussi et ceux qui ont échoué.

 

Vivre dans votre zone de confort

Prenons un Pierre ou une Marie moyen. Il ou elle mène une vie confortable à faire les mêmes choses tous les jours. Les choses se passent en douceur et gentiment. Il n’y a pas de routes rocailleuses, aucune décision risquée. En d’autres termes, il ou elle vit dans une zone de confort.

D’autre part, nous allons observer Mickaël le champion. Bien qu’il ait sûrement sa propre zone de confort aussi, il ose régulièrement sortir de cette zone de confort. Il ne réussit pas tout ce qu’il entreprend mais se sert de ces expériences. En d’autres termes, il est prêt à faire des choses que le Pierre moyen n’essaie même pas (même si ces choses l’ont mis dans un état inconfortable par moments).

Voici le truc : même si sortir de votre zone de confort peut sembler désagréable, les gains peuvent être énormes et vous pouvez atteindre vos objectifs plus rapidement. Mais si vous n’êtes pas prêt à faire tout ce qui met votre zone de confort en danger (au moins temporairement), vous n’atteindrez jamais certains objectifs.

Maintenant, même si vous savez déjà plus ou moins que vous devez sortir de votre zone de confort, il y a 3 choses importantes qui vous bloquent :

-       vous n’êtes pas suffisamment en confiance pour prendre des risques

-       vous avez peur de l’échec

-       vous avez peur d’être rejetés par d’autres personnes

Bien que cette liste d’obstacles puisse sembler impossible à surpasser, vous ne devriez pas avoir peur. En fait, vous pouvez surmonter ces choses si vous le voulez !

 

Forcez-vous à sortir de votre zone de confort

Comment voulez vous étirer votre zone de confort et atteindre le succès ?

Premièrement, dites-vous que si vous pensez que vous ratez tout, ce sentiment est probablement juste une fausse impression à l’intérieur de votre tête. Et après tout, qu’est-ce qu’un échec ? Est-ce un échec de tenter de réaliser ce que les autres n’osent pas faire ? Je ne crois pas ! Personnellement, je regarde cette personne avec respect simplement parce qu’elle a osé faire quelque chose que les autres ne sont pas prêts à faire.

Deuxièmement, une fois que vous passez à l’action pour entreprendre des choses qui vous font peur, votre confiance en vous va devenir un atout majeur. Et vous réaliserez alors tout à coup que vous pouvez le faire ! Je ne peux pas vous dire combien de fois je me suis senti comme ça après avoir accompli quelque chose alors même que ma première analyse me faisait conclure que c’était impossible.

Enfin, vous pensez peut-être que les gens vont se dire que vous êtes fou ou stupide. Eh bien devinez quoi, on s’en fout ! Ces gens là se contentent de leur zone de confort. Pourquoi est-ce que leur jugement devrait commander votre vie ?

Une fois que vous vous débarrassez de ces peurs et anticipations irrationnelles et commencez à passer à l’action, vous êtes déjà en avance sur 90% des gens : tous ceux qui ne sont pas prêts à faire tout ce qui les met dans l’inconfort.

Oser simplement faire un pas en avant vous place déjà en avance sur tous les autres.

 

Que la transformation commence

Il existe de nombreuses façons d’étirer votre zone de confort et le ressenti n’est pas le même pour tout le monde.

Pour étirer votre zone de confort, procédez comme suit :

-       commencez petit. Ne faites pas une première sortie de votre zone de confort à la façon saut à l’élastique, commencez par de petites sorties.

-       soyez régulier. Passez à l’action à l’extérieur de votre zone de confort de façon régulière, pour que ça devienne un habitude. Une habitude quotidienne ne fait plus peur.

-       comprenez que tout le monde (même les gens qui ont réussi) a commencé à partir de zéro. Ils ont dû prendre les mêmes actions que vous aurez à prendre afin de réussir.

-       laissez tomber les peurs irraisonnées. Pensez : « Je suis en train de faire quelque chose que la plupart des gens ne sont pas prêts à faire. »

-       comprenez que ce n’est qu’en passant à l’action que vous serez en mesure de faire avancer les choses.

 

En prenant ces mesures, vous serez en mesure d’améliorer votre confiance en soi et de réaliser les choses qui vous font envie. Lorsque vous êtes prêt à passer à l’action en faisant des choses qui vous faisaient peur, alors vous commencerez à voir les nouvelles possibilités qui s’offrent à vous.

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

3 commentaires sur “Une différence inconfortable entre la réussite et l’échec

  • Dilosof

    Bonjour, le plus dur à mon avis c’est de persévérer. Dans mon cas, j’arrive à m’obliger de sortir de ma zone de confort pendant quelques jours consécutif, ensuite plus rien, je passe plusieurs semaines sans rien tenter jusqu’à la prochaine motivation. Comment faire durer ce comportement dans le temps?

    • Jérôme Auteur du billet

      Salut
      Je pense que tu peux chercher une petite action qui te fait sortir de ta zone de confort et que tu peux reproduire tous les jours.
      Exemple pour un timide : dire bonjour à un inconnu.
      Comme ça, si un jour tu vois que tu n’es pas encore sorti de ta zone de confort, tu reproduis cette action.

  • Seube

    Il faut vous trouver un moyen de vous remotiver comme par exemple réfléchir à qui vous voulez devenir et ce que vous ressentiriez si vous parveniez à réussir ce pour quoi vous travailler.